Choeur d'Hommes du Pays Vannetais

Concert des 20 ans

affiche 20ans chpv

On n'a pas tous les jours vingt ans ….

« Ça nous arrive une fois seulement,
C'est le plus beau jour de la vie.
Alors on peut faire des folies.
L'occasion il faut la saisir
Payons-nous un petit peu d' plaisir,
Nous n'en ferons pas toujours autant,
On n'a pas tous les jours vingt ans! »

(Chanson de Berthe Sylva)

En bon chanteurs,  nous avons repris à notre compte le refrain de cette chanson, nous faisant un petit plaisir en organisant un grand concert pour fêter les 20 ans de la création du Chœur d'Hommes du Pays Vannetais.

Ce concert a eu lieu le dimanche 29 janvier dans les locaux  de l'Eglise Saint-Vincent-Ferrier à Vannes grâce à l'hospitalité toujours bienveillante du père Jean JOUVENCE

Pour l'occasion nous avions invité les membres du  Chœur de Bretagne « Mouezh Paotred Breizh »  grande formation de musique bretonne et celtique, à fêter l’événement avec nous, comme ils l'avaient fait pour l'anniversaire de nos quinze ans.

dessins artistes

 

Nous souhaitions pour cette occasion, unir deux ensembles masculins de Bretagne œuvrant dans des domaines musicaux certes distincts mais appartenant à la même communauté du chant choral et nous leur sommes très reconnaissants d'avoir répondu favorablement, en dépit des graves problèmes de santé touchant leur chef, Jean-Marie Ayrault peu de temps avant l’événement. La direction de leur chœur a donc été assurée alternativement par plusieurs membres de leur formation.

La grande nef de Saint-Vincent-Ferrier y a tout juste suffit : le concert s'est déroulé devant une salle comble avec de nombreux invités dont notamment les représentants des élus locaux qui nous ont toujours aidés, d'anciens chanteurs et pianistes accompagnateurs mais également les présidents et chefs des chorales de la région, mais surtout un très nombreux public.

diapo 20ans

 

Dans le hall d'entrée, chacun avait pu regarder le diaporama préparé par notre camarade Roger’s, retraçant en photos l'histoire de notre formation.

Il y eut bien sûr, comme il se doit pour un tel événement, des allocutions avec en particulier les interventions pleines de sensibilité et d'humour des deux premiers présidents du Chœur d'Hommes,
Pierre Legendre plegendre r et Yves-Bernard Kerrand Yves Bernard.
L'un comme l'autre après notre président Géraud Martin, ont rendu hommage à l'action obstinée de notre chef de chœur, Malgorzata Pleyber, qui a eu l'idée d'une telle formation, peu courante à cette époque, et dont le talent et l'énergie ont permis de la faire perdurer et progresser jusqu'à ce jour.

Puis nous passâmes au concert 

photo affiche CHDB(500r)Mœzh Paotred Breizh démarra la première partie par l'hymne « O Keltia », du plus bel effet, un soliste et des voix réparties dans la nef se donnant la réplique, avec des "Oh Oh Oh" très harmonieux et solennels. Suivit une série de chants variés, pour la plupart religieux, a capella ou accompagnés de biniou, bombarde, harmonium et viole.

Enfin, la sensibilité celtique de l'auditoire fut enthousiasmée par le superbe « Amazing Grace » entonné en final, ponctuant une prestation très chaleureusement applaudie.

Intervenant à notre tour, nous avons voulu rendre compte dans notre programme de nos vingt ans d'histoire.

DSCN0136(500r)Un premier ensemble, réduit aux pionniers, « blanchis sous le harnais » et toujours présents ou revenus pour l'occasion, a chanté deux œuvres de la première heure le « Vere languores nostros » d'Antonio Loti et le « Razboinica »,

L'effectif s'est ensuite renforcé pour constituer un deuxième groupe, les « dix ans d’âge »  qui ont entonné le  « Gaude Mater Polonia » rendant hommage aux origines polonaises de notre chef et le « Cheste Viole » d'Andrea Miglio.

Enfin, le groupe a retrouvé son effectif actuel :

Outre plusieurs œuvres habituellement à notre répertoire comme notamment « Ubi Caritas » d'Ola Gjeilo ou le « Dirait-on » de Moten Lauridsen le programme comportait deux « premières » en concert, le « Soviet Privietchnyï » de Tchesnokov et un « Madrigal » de Saint-Saens.

Mais surtout, il a repris de grands classiques de notre formation comme le « De Profundis Clamavi » de Piotr Janczak, le « Cantique de Jean Racine » de Gabriel Fauré ou le « Tantum Ergo » de Rossini.

Le concert fut enjolivé par le solo du choriste ténor Pierre Bonnardot, interprétant le « Nessun dorma » extrait du Turandot de Puccini.

Faisons une mention particulière du Tantum Ergo  , œuvre-phare de ce concert.

Elle fut dans le passé l'une des plus emblématiques du Chœur d'Hommes mais, un peu oubliée, nous avions dû, pour l'interpréter à nouveau, en reprendre l'étude pendant plusieurs mois. Heureuse retrouvaille pour les anciens et merveilleuse découverte pour les plus jeunes, de cette œuvre tellement harmonieuse et chantante, associant avec bonheur et de façon surréaliste,  la ferveur du religieux et la gaieté du Bel Canto cher à Rossini. L'enthousiasme manifeste des choristes à le chanter fut à l'évidence communiquée au public.

Plus encore qu'à l'accoutumée, les choristes et leur chef ont par leur engagement, donné un caractère exceptionnel à ce concert, qui restera certainement dans les mémoires comme une vraie belle fête,  tant côté scène que coté salle,  conclue comme il se devait  par une collation amicale partagée avec nos amis de « Mouezh Paotred Breizh » avant leur retour dans leurs foyers finistériens.

Durant ce concert, nous avons eu le plaisir d'accueuillir 2 artistes peintre Guy Delacroix et Stéphane Le Mouël (membres de "couleurs de Bretagne" présidée par JP Védrine); ils nous ont croqués durant le spectacle.
Vous pouvez acquérir ces oeuvres au prix de 60€ (dont la moité reversé au CHPV) contact pour les commandes Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

DSC 0245r   DSC 0249r    DSC 0251rDSC 0258r
DSC 0253r    lacroix1r    stephane1rDSC 0255r

 

 

Joomla Tutorial: by JoomlaShack
Template joomla Gratuiciel