Choeur d'Hommes du Pays Vannetais

Festival LLoret de Mar-Barcelone

Concours et Festival de Lloret de Mar - Barcelone,

canto mediterannée d

2016 aura été l'année de notre participation à un quatrième concours de chant choral en 8 ans, après Venise en 2010, Vienne en 2012, et Saint-Petersbourg en 2014.

Comme à chaque fois, la décision,  de se lancer dans l'aventure n'aura pas été prise sans appréhension :  

Le  festival international « Canço Meidterrania »  a retenu notre intérêt  par son implantation en Espagne Lloret de Mar sur la Costa Brava et Barcelone. Pas trop loin de la France,, avec le fort attrait touristique de Barcelone... même si le niveau des concurrents s’avérait élevé dès les premiers inscrits connus.

 

Nous l'avons particulièrement préparé : avec des répétitions jusqu'à la fin du mois d'août et nos trois concerts estivaux décalés d'un mois pour « nous mettre en voix ».

Et puis lorsque nous nous sommes retrouvés le 13 septembre à Lloret de Mar venus en avion ou en voiture, disons le franchement, la ville ne nous a pas enthousiasmé par son architecture.

Pourtant au milieu d'un entassement d'immeubles sans style, nous avons été heureux de découvrir l'après-midi même de notre arrivée  l’église San Roma . Cet  édifice fortifié du seizième siècle a été  largement transformé au XIXème siècle par l'adjonction de chapelles de style Art Nouveau, avec des toits, dômes et tourelles joliment décorés de couleurs vives, et constitue aujourd'hui la fierté de Lloret de Mar.P1100850b

C'est dans  cette Église même que nous nous produirons le lendemain pour le concours, et aujourd'hui nous disposons d'une petite demi-heure pour nous familiariser avec le site, son acoustique à forte réverbération et un espace restreint derrière le chœur.

DSC 0083b

Le lendemain après-midi, nous plongeons  dans le vif du sujet.  Une cérémonie d'ouverture se tient sur la place de l'Hôtel de Ville.  Moment joyeux, au cours duquel les 22 formations issues de 10 pays se présentent les unes aux autres. Les plus proches de nous géographiquement sont les italiens et les catalans, mais la plupart viennent d' Europe du nord et de l'est, Slovaquie, Tchéquie, Lithuanie, Estonie, Islande Hongrie, mais surtout de Pologne, dont la moitié des groupes sont issus.

Puis nous nous retrouvons pour le concours. À l'église San Roma l'ambiance est bon-enfant, avec un public réactif, on se croirait presque en concert. Nous donnons nos quatre chants, trois dans la catégorie « Chant Sacré » - le Sanctus de Joseph Reinberger, l'Ubi Caritas d'Ola Djeilo et le Magnum Misterium de Morten Lauridsen – Un dans la catégorie « Pablo Casals », avec l' O Vos Omnes de ce grand musicien catalan.

Les jours suivants seront consacrés aux concerts et au tourisme : un concert en soirée devant l'Eglise San Roma , ouvert à tous, dans un contexte acrobatique, du fait d'une estrade sous-dimensionnée obligeant la chef et une partie du choeur à rester à côtés.... et un autre à Barcelone, dans le lieu majestueux de la cathédrale de la Sainte Croix.

Côté tourisme, nous aurons droit à une visite guidée de Barcelone, prise en charge par l'organisateur du Festival et à plusieurs déplacements organisés par notre association sagrada familiaou par nos propres moyens, qui seront mis à profit pour découvrir les richesses de cette ville. Il faut dire que  notre intérêt avait été stimulé en préparant le voyage, par les conférences d' Hélène PORCHER, la femme de notre camarade Jean-Pierre ;

Citons  bien sûr l’œuvre inestimable de Gaudi dédiée à la nature et à la vie, toute en courbes et en couleurs,appliquée aux grandes œuvres comme aux plus humbles objets : la Sagrada Familia – toujours en construction - mais aussi le Parc Guell, et des maisons emblématiques telles la Casa Milo, la Casa Vicens, le Palais Guell etc...P1110069b

Citons également  les lieux d'intérêt majeurs de Barcelone que nous avons arpentés, la Rambla, le quartier gothique, Montjuic,  le musée Miro,   et puis, en fin de soirée, sur les hauteurs de Montjuich, l'impressionnant spectacle  de fontaines lumineuses  partagé avec des milliers de visiteurs du monde entier.

Vint le dernier jour, celui de la remise des prix qui eu  lieu au Théatre de Lloret de Mar. La chance ne fut pas du côté de l'organisateur ce soir là car la dimension de la salle ne permettant pas de loger tout le monde, nombreux furent ceux qui durent assister aux résultats à l'extérieur, sur un écran géant... sous une pluie battante.

Dans une ambiance électrique et enthousiaste, saluant chaque annonce de (bon) résultat, nous fûmes gratifiés d'une première place dans la catégorie « Senior » Musique sacrée avec un diplôme d'argent et une note de 81 points,2e et d'un diplôme de bronze avec 73 points dans la catégorie « Plablo Casals ».

Une nouvelle fois, nous revenons d'un festival avec des distinctions, et nous en sommes d'autant plus heureux que nous avions beaucoup travaillé jusqu'à la fin de l'été à la préparation du concours.

Reconnaissons le, Lloret de Mar était un cadre moins prestigieux que ceux que nous avions connu précédemment, Venise, Vienne ou Saint-Petersbourg, même si Barcelone avait aussi bien des atouts. Mais les chœurs que nous y avons côtoyés étaient du meilleur niveau.

barcelone 3 028bNous garderons de cette participation le souvenir de moments forts : la rencontre pendant toute une soirée avec le jeune et sympathique compositeur polonais Piotr Janczak  venu avec son chœur mixte « Canto », dont plusieurs œuvres sont à notre répertoire, parmi d'autres, la belle prestation du groupe féminin polonais « Puella Orantes », et les chants brillants et maîtrisés du Polifonico di Ruda , sous la direction de Fabiana Noro,  titulaire du grand prix  et de premiers prix dans cinq catégories avec des notes proches de 100.

Et puis gardons pour la fin ce petit moment de grâce,  ce concert improvisé donné du balcon de sa chambre sur  cour intérieure de l’hôtel juste après l'épreuve du concours,  par un jeune ténor polonais, habillé de son  seul caleçon,. Il nous régala pendant une bonne demi-heure de grands airs de l'opéra tandis que sa tout aussi talentueuse compagne-soprano lui donnait la réplique, avec accompagnement musical de qualité d'autres chanteurs, sur tous les balcons et à tous les étages.  

Toute l'ambiance du Festival était résumé là : plaisir de bien chanter, humour et sens de la fête – 

Free Joomla Templates at JoomlaShack
Template joomla Gratuiciel