Choeur d'Hommes de Vannes

Toute la lumière sur « Lux Aurumque »

Dans le répertoire du Choeur d'Hommes, "Lux Aurumque" du compositeur Eric Whitacre's Virtual Choir3Eric WHITACRE occupe une place particulière.

Il surprend autant qu'il séduit, une sorte d'OVNI, peut être un chant du troisième millénaire.

 

Rien d'étonnant à cela : le texte autant que la musique sont le fruit d'une aventure tout à fait singulière.

Le texte, fait le lien avec le passé

Ce texte d'inspiration religieuse, en latin évoque la nativité :

« Lux,
Calida aurum gravisque velut pura
Et Angeli canunt molliter
Natum Modo. »

en français :

«Lumière de l'or." 
Léger,
Chaud et riche comme l'or pur
Et les anges chantent doucement
Pour le nouveau-né. »

Eric Whitacre's Virtual Choir2Il s'inspire d'un poème en anglais d'Edward Esch.

On ne sait quasiment rien de l'auteur, même pas s'il est encore en vie  bien que certains affirment l'avoir vu recemment..Eric Whitacre disposait de ce texte et s'en est servi, mais lui-même ne se semble pas en connaître très bien l'origine

Ce texte était initialement en anglais mais il a fait l'objet d'une traduction en latin pour sa mise en musique. C'est donc un texte contemporain que l'on a souhaité inscrire dans la grande tradition de la musique sacrée en latin.

La Musique  s'inscrit dans la modernité la plus totale tant pour sa composition que pour son interprétation :

Eric WHITACRE est un homme de son temps. Né en 1970 aux Etats-Unis, ili vit actuellement en Californie, berceau de la haute technologie.

Très talentueux, il s'est illustré dans la musique orchestrale, le chant choral et la musique électronique. Sa notoriété est aujourd'hui mondiale et il a dirigé plusieurs ensembles en Amérique mais également en Europe, en Asie et en Australie. Il est membre fondateur du « Consortium BCM International », un groupe de quatre compositeurs s'étant donné pour mission d' « enrichir le répertoire pour cordes avec de la musique hors des cadres de la pensée traditionnelle et du cliché idiomatique ».

Cette recherche d'innovation est bien présente dans l'histoire de « Lux Aurumque », qui a donné lieu pour la première fois à une interprétation insolite :par l’association de 125 voix du monde entier.

L'idée en est venue à Eric WHITACRE en 2009, pour l'interprétation d'une précédente œuvre, « Sleep », lorsqu'une jeune chanteuse américaine lui envoya un enregistrement vidéo de la partie soprano. Séduit par la grâce de cette interprétation, le compositeur fit une expérience. Il posta la vidéo sur son site web et sollicita d'autres contributions. Il fut immédiatement submergé d'un flot de réponses qu'il assembla dans un chœur virtuel.

Il reproduisit ensuite cette première expérience avec une œuvre de plus grande envergure, « Lux Aurumque » qu'il avait composée en 2000 pour chœur mixte.

A cette fin, Eric Whitacre réalisa d'abord une vidéo de lui-même dirigeant un chœur mais sans aucun son. Il ajouta ensuite l'accompagnement au piano par lui-même et envoya cette vidéo par courrier électronique à ses partenaires du monde entier, invitant chacun à chanter sa propre partie. Il put constater en mettant à profit ces contributions, sans en rejeter aucune, que tant pour « Sleep » que pour « Lux Aurumque », elles composaient des chœurs parfaitement équilibrés.

Il lui fallu encore six bons mois pour réaliser cet assemblage.

Le jeux en valait pourtant la chandelle, car ce chœur virtuel de 185 voix d'hommes et de femmes de 140 pays du monde fut une grande réussite. Il émane de cet ensemble une sensation de puissance et d'universalité, mise au service d'une musique simple et harmonieuse.

La video a été elle même très travaillée, utilisant des photos et vidéos des participants, donnant une réalité physique à ce chœur virtuel.

Eric Whitacre's Virtual Choir1

Postée sur U Tube en 2011, la video fut consultée plus d'un million de fois en 2 mois et le nombre de visiteurs dépasse aujourd'hui les trois millons ;

Nous invitons vivement chacun à se faire sa propre opinion en consultant le lien vidéo  :

On a affaire ici à un processus extrêmement créatif et stimulant, la démarche de l'interprétation s'associant à la composition traditionnelle pour constituer une œuvre à part entière d'un nouveau type.

Le résultat est tout à la gloire de la Musique, jetant des ponts entre la tradition (le texte en latin) et la modernité (le web), les peuples et les civilisations l'étrangeté d'une musique expérimentale et l'adhésion du plus grand nombre.

 

ecoutez avec Westminster Chorus 

 

Sources (web) :

Wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Lux_Aurumque

Songfact: http://www.songfacts.com/detail.php?id=21243

Joomla Templates: from JoomlaShack.com
Template joomla Gratuiciel